Match de préparation à Saint-Lô - 24/08/13

Au calendrier des matches de préparation, l'AS Cherbourg avait rendez-vous avec le club de Finances Paris. Les parisiens, pensionnaires de la nationale 3 (2ème la saison dernière) étaient en stage sur Saint Lô.

Devant quelques spectateurs curieux installés dans les sièges de la salle Beaufils, nos bleus démarrèrent le match tambour battant. Dynamiques en attaque, ils prenaient un peu d'avance au score (12/4).
Boris et Davy marquaient malgré la faute et ajoutaient le lancer franc en prime. En jambes, Halvard et Maxime concluaient les contre attaques. Et de loin, Momo et Karim trouvaient la mire.
Tout cela prenait bonne tournure...
La réaction parisienne ne tardait pas. Sans paniquer, et avec une belle adresse à 3pts, ils restaient dans le match. Ils trouvaient une alternance avec David Condouant (ex joueur pro) à l'intérieur.
Alors qu'ils n'avaient perdu qu'un seul ballon dans le premier quart, les bleus en "offraient" trois dans le début de la 2ème entame.
Heureusement, les dernières possessions étaient productives : Ricardo, Halvard et Karim transformaient leurs essais.
Mi-temps : 35 à 28.
Le match redémarra de manière équilibrée, les équipes se rendant coup pour coup (44/35 à la 25ème minute).
Moment où Paul Richard (passé par Cherbourg, il y a quelques saisons), se mît en évidence. L'ailier shooteur scorait à 3 pt, à 2 pts après une feinte...
Les finances recollaient à 4 points et se positionnaient en défense de zone.
Nos garçons s'organisaient correctement. Thomas décalaient par deux fois Samuel qui faisait mouche dans le coin gauche.
De nouveau bien en place défensivement, les cherbourgeois mettaient la main sur la fin de match.
Samuel récidivait. Stéphan, au poste haut, et Davy au "dunk", concluaient la partie.
Victoire des bleus, 81/64.

Réaction de Serge Grégorieff :
"Dans notre poule de N3 la saison dernière, les finances auraient assurément occupé une place sur le podium. Adresse, expérience et taille... Cette équipe devrait vivre une belle saison.
De notre côté, tout n'est parfait mais il y a eu beaucoup de choses probantes réalisées. Le collectif est déjà plus fluide. Tous les joueurs ne sont pas rassurés, mais il n'y a aucune inquiétude à avoir. Les joueurs ne digèrent pas les efforts fournis de la même manière, et l'état de forme n'est pas homogène. Rien de plus normal à ce stade de la préparation. Mais s'il reste encore beaucoup de choses à peaufiner, notre équipe construit son jeu et avance sur la bonne voie."